Arnold Böcklin – L’idéal désabusé

Pour décrire l’oeuvre du peintre suisse Arnold Böcklin (1827-1901), l’oxymore n’est pas de trop.

Son œuvre conjugue en effet avec un appétit éclectique les scènes imaginaires et les corps aux défauts bien réels, la mythologie avec des relents de modernité, les paysages épanouis et les atmosphères morbides.

Arnold Böcklin, Moonlit landscape, 1849, collection privée
Lire la suite