Le Rat d’Art ou radar culturel

Qu’est ce qu’un « rat d’art » ? Cousin germain du rat de bibliothèque, le rat d’art est un détecteur infaillible en matière de curiosités culturelles.

Đám_cưới_chuột, peinture traditionnelle vietnamienne Dong Ho

Đám_cưới_chuột, peinture traditionnelle vietnamienne Dong Ho

En fait, le rat d’art est un peu le principe qui sous-tend la Labyrinthèque : je m’efforce de vous faire découvrir et redécouvrir des perles des beaux arts, comme par exemple dans cet article de juin 2013; de la littérature comme dans ce post, et de la poésie comme ici
Je vous invite à vous perdre dans les archives de ce blog pour vous en convaincre !

***

Pour la petite histoire, le rat d’art est une invention de Jacques Prévert, que l’on peut découvrir dans son recueil de poésies Les Imaginaires publié en 1970 :

Biothéologie :
« En favorisant le croisement d’une souris d’autel avec un rat d’église, Saint Sulpice créa le rat d’art, fort habile à dénicher les chefs d’oeuvre pie et le premier à vulgariser l’art des icônes ou Pope Art. »

Dans ses poèmes, Prévert fait preuve d’une intelligence des mots rare : les jeux syllabiques, le télescopage des mots, la cocasserie des néologismes se doublent d’un détournement de tous les sens, pour aboutir à une critique intelligente de notre monde.

Je vous livre ici mes extraits préférés, accompagnés d’une sélection des collages réalisés par Prévert (eh oui il touchait aussi aux arts plastiques !), reflets imagés de sa prose.

Extrait de La caméra-baby (publié dans Les Imaginaires, 1970) :
« Un innocent regarde des images de l’enfer et n’y voit que du feu. »

Jacques Prévert, collage

Jacques Prévert, collage

De toutes les couleurs (publié dans Les Imaginaires, 1970) :
« Les feuilles roses du Petit Larousse c’est peu de choses auprès des feuilles multicolores du Grand Illettré Illustré. C’est dans ce dictionnaire sauvage que l’inculture comme l’autoculture trouve ses lettres de noblesse et s’empresse de les jeter au panier ne regardant et ne gardant que les innombrables et folles images de la vie hors des mornes normes d’un monde où les Mondains tentent vainement depuis toujours de ramener plus bas que terre les Terriens. »

Jacques Prévert, collage

Jacques Prévert, collage

Extrait de Actualités (publié dans Histoires, 1946) :
« De pauvres rats volants en combinaison de Frankenstein foncent à toute vitesse vers la ratière du temps. Malheureux vagabonds. Terrain vague du ciel et palissade du son. L’écran des actualités toujours et de plus en plus bordé de noir est une obsédante lettre de faire-part où ponctuellement, hebdomadairement, Zorro, Tarzan et Robin des Bois sont terrassés par le mille-pattes atomique. »

Jacques Prévert, collage

Jacques Prévert, collage

  • Pour tout savoir sur les collages de Prévert :
    L’ouvrage Les Prévert de Prévert disponible en ligne sur Gallica.
Illustration de couverture de "Les Prévert de Prévert", 1982, éditions de la BNF

Illustration de couverture de « Les Prévert de Prévert », 1982, éditions de la BNF