Les anges ne vieillissent pas – à propos d’Henri Matisse et Marc Chagall

On a souvent dit des artistes Henri Matisse et de Marc Chagall qu’ils sont des chantres de la couleur. Bien au-delà, ils sont de véritables conteurs de la joie de vivre.

Marc Chagall, La Danse, 1950-1951, Paris, Centre Pompidou

Marc Chagall, La Danse, 1950-1951, Paris, Centre Pompidou

Pour tous les deux, la révélation de la couleur comme expression de l’émotion créatrice se fait progressivement pour atteindre un apogée au milieu du 20è siècle.

Lire la suite

Les natures mortes les plus apétissantes

Une petite faim en cet automne ?
Alors voici de quoi rassasier votre gourmandise esthétique :

Luis Melendez, Nature morte aux figues, 1760, Paris, Musée du Louvre

Luis Melendez, Nature morte aux figues, 1760, Paris, Musée du Louvre

Francisco de Zurbaran, Nature morte avec citrons, oranges et tasse, 1633, Los Angeles, The Norton Simeon Fondation

Francisco de Zurbaran, Nature morte avec citrons, oranges et tasse, 1633, Los Angeles, The Norton Simeon Fondation

Edouard Manet, Framboises, 1882, New York, Metrepolitan Museum of Art

Edouard Manet, Framboises, 1882, New York, Metrepolitan Museum of Art

Jan Davidsz De Heem, nNture morte de banquet avec un paysage vers 1645, Musée des Beaux Arts, Montréal

Jan Davidsz De Heem, nNture morte de banquet avec un paysage vers 1645, Musée des Beaux Arts, Montréal

Successeur de Georg Flegel, A façon de venise, a bowl of strawberries, a blue tit, a pomegranate, cherries, other fruits and walnuts on a table, 1672, collection privée

Successeur de Georg Flegel, A façon de venise, a bowl of strawberries, a blue tit, a pomegranate, cherries, other fruits and walnuts on a table, 1672, collection privée

Paul Gauguin, Nature morte aux mangues, 1896

Paul Gauguin, Nature morte aux mangues, 1896

Jean Siméon Chardin, Panier de fraises, 1761, collection privée

Jean Siméon Chardin, Panier de fraises, 1761, collection privée

Georges Braque, Nature morte à la théière noire, vers 1941-1942, collection particulière

Georges Braque, Nature morte à la théière noire, vers 1941-1942, collection particulière

Paul Cézanne, Nature morte aux pommes et aux oranges, 1895-1900, Paris, Musée d'Orsay

Paul Cézanne, Nature morte aux pommes et aux oranges, 1895-1900, Paris, Musée d’Orsay

Bernard Buffet, Nature morte au melon et à l'ananas, 1989

Bernard Buffet, Nature morte au melon et à l’ananas, 1989

Les sept péchés capitaux – La gourmandise

Georg Flegel, Nature morte avec citrons, noisettes et animaux sur une table, 1ère moitié du 17ème siècle, collection particulière

Georg Flegel, Nature morte avec citrons, noisettes et animaux sur une table, 1ère moitié du 17ème siècle, collection particulière

Gourmandise à tous les niveaux pour cette nature morte qui nous présente avec délectation des fruits mûrs. Offerts à notre regard qui se veut à son tour gourmand, les citrons présentent une peau granuleuse à souhait, les noix et noisettes s’ouvrent et appellent nos papilles…

Or, si ici peintre et spectateur tombent de concert dans le péché de gourmandise (du moins gourmandise visuelle), ils sont loin d’être les seuls.

Un petit drame se joue ici entre un chat et une souris. Cette dernière, gourmande, n’a pas pu se retenir de venir grignoter une noix tombée du panier. Mais toute à son plaisir, elle ne voit pas le chat arriver par derrière. Ce dernier fait également montre de gourmandise… pour la souris ! Le peintre l’a représenté alors qu’il se hisse lentement et en silence sur la table, fixant du regard sa proie et s’apprêtant à fondre sur elle.

Rappel que la gourmandise peut avoir de fâcheuses conséquences !