Un poème de Gérard de Nerval

Chants élégiaques – Le 5 mai (extrait)

Le soleil s’est caché sous de sombres nuages

un vent précurseur des orages

glisse dans l’horreur des forêts,

du peuplier et du tremble,

on voit s’agiter les sommets

la crainte et l’effroi rassemblent

les timides oiselets ;

Lire la suite