Tag « Liebster Award »

J’ai été nommée par Nina du blog Le Rest’o Littéraire pour répondre à quelques questions sur mon rapport à la lecture dans le cadre du Tag « Liebster Award ». Ce tag permet de découvrir les habitudes et goûts des blogueurs. Voici donc quelques fils rouges de la Labyrinthèque !

  • Depuis quand tiens-tu ton blog et pourquoi l’as-tu commencé ?

Je me suis lancée en juin 2013, un an après la fin de mon master en Médiation Culturelle, dans l’idée de faire partager mes travaux de recherche en histoire de l’art effectués tout au long de mes études.

J’ai d’ailleurs récemment (enfin !) entrepris de recycler mon mémoire de master de recherche de deuxième année en une série d’articles intitulée « L’art du portrait : le visage en question ».

Outre l’histoire de l’art, je suis aussi passionnée de littérature, que j’ai convoquée à de nombreuses reprises durant mes études. J’en profite donc pour chroniquer régulièrement sur ce second sujet.

  • Quel livre t’as le plus marqué dans ta vie ?

Question traîtresse… j’ai eu beaucoup d’émerveillements, alors je citerai plusieurs genres différents : en fantasy Le Seigneur des Anneaux de Tolkien, en roman populaire du 19ème Les Mystères de Paris d’Eugène Sue, en vulgarisation scientifique Cosmos de Carl Sagan. J’apprécie aussi beaucoup la poésie, et tout particulièrement la sensibilité crépusculaire de Rainer Maria Rilke et de William Butler Yeats.
Et pour terminer je cite bien sûr Fictions de J.L. Borges qui m’a inspiré la création de ce blog !

Jules Chéret, affiche Les Mystères de Paris par Eugène Sue, 1885, Bibliothèque Nationale de France, Paris

Jules Chéret, affiche Les Mystères de Paris par Eugène Sue, 1885, Bibliothèque Nationale de France, Paris

  • Quel coup de cœur as-tu découvert sur la blogosphère ?

Mon dernier coup de cœur a été pour Les Seigneurs de Bohen d’Estelle Faye que j’ai découvert sur le blog Au Pays des Cave Trolls. Un roman de fantasy à l’intrigue parfaitement menée et aux personnages très réels et attachants.

Couverture des Seigneurs de Bohen d'Estelle Faye

Couverture des Seigneurs de Bohen d’Estelle Faye

  • Ton auteur préféré ?

Encore une question impossible ! Si je dois me fier au nombre de livres lus, Gaston Leroux (romancier populaire du 19ème), mais beaucoup d’autres sont chers à mon cœur, parfois pour un seul livre, parfois pour dix ! Tolkien, Gary Jennings, Margaret Mitchell, Jane Austen, Baudelaire, Dumas père… (je m’arrête là !)

  • Pourquoi la lecture ? Que te procure-t-elle ?

Voyager, indéniablement. Oublier tout et changer de vie, l’espace de quelques instants. Romans historiques, science-fiction, fantasy, intrigues policières, récits de voyage… tout du moment que l’on ne me parle pas de la réalité quotidienne. Donc pas de Françoise Sagan et des auteurs du même style.

  • Une personne ou personnage célèbre qui t’a marqué et pourquoi ?

J’aime bien Einstein qui, au-delà de ses remarquables travaux scientifiques, avait une belle philosophie de vie (à ce propos, son petit ouvrage Comment je vois la Vie est très sympathique et intelligent).

Sinon j’ai toujours été fascinée par André Brahic (hélas décédé désormais). Cet astrophysicien savait transmettre sa passion avec entrain et bienveillance (c’est en tous cas ce qu’il me semblait à l’écouter lors d’émissions radio ou télé). Je ne l’ai jamais rencontré mais j’aurais beaucoup aimé !

De façon générale, je trouve que beaucoup de grands scientifiques sont très rêveurs et compassionnés. Peut-être parce que leur travail – chercher à comprendre l’inconnu – leur confère une formidable ouverture d’esprit. Ou peut-être est-ce l’inverse. En tous cas cela m’inspire.

  • As-tu des manies de lecteur avant, pendant ou après ta lecture ?

Pendant ma lecture j’aime bien triturer le livre et sentir l’odeur des pages (bon, pas toutes les cinq secondes non plus !).

De façon générale, j’aime bien lire quand je suis au chaud et bien installée : sous un plaid, dans un bain ou avec une tasse de thé et du chocolat !.

  • Lorsque tu ne lis pas et que tu ne travailles pas, que fais-tu ?

Je suis amoureuse de la nature mais aussi des belles architectures (et à un degré plus fort, des ruines) ; j’adore me promener et découvrir des paysages, si possible après une bonne marche. Je suis assez sportive, je pratique aussi la danse, des activités cardio…
Et j’essaie de trouver le temps pour regarder quelques séries et jouer à mes jeux vidéo préférés ! Bref, comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, si quelqu’un a un retourneur de temps en sa possession, j’achète !

  • As-tu des animaux ? (avec des photos si l’envie t’en dit)

Un chat que j’ai eu à mes dix ans. Il est gentil, un peu malade et il sent fort. Il est très retors et parvient toujours à ses fins, notamment m’amener à le fournir en sucre et en gras.

©SophieBlanchard2007

©SophieBlanchard2007

  • Comment ranges-tu tes livres dans ta bibliothèque ?

Euh pour quoi faire ? On prend la place qu’il reste sur l’étagère et hop !

Plus sérieusement, je les range par taille (du plus grand au plus petit sur une même étagère). L’idée est que ça ne dépare pas visuellement.

J’ai une ou deux collections que j’aime bien mettre ensemble, notamment mes Jules Verne (les couvertures rouges du Livre de Poche sont jolies).

  • Lors de tes achats livresques, qu’est-ce qui t’attire vers un livre ?

La couverture ! Ayant étudié l’histoire des arts, l’attrait du visuel n’est guère étonnant. Dans un second temps je lis le résumé, rien de bien original sur ce point. Sinon je me fie beaucoup aux avis de mes blogueurs fétiches. Je vous invite d’ailleurs à les découvrir en suivant les liens à droite de la page !

Je précise aussi que j’achète bien moins de livres que je n’en emprunte à la bibliothèque. Habitude prise dans mon enfance avec ma maman qui nous emmenait mon frère et moi à la bibliothèque de la ville. J’adorais la disposition des étagères, la moquette, l’odeur, le bruit des « bips » quand on démagnétisait les livres.

Publicités

Tristesse est un mot facile à inclure dans le vide

Tristesse (c)SophieBlanchard2007

Tristesse (c)SophieBlanchard2007

Voici les lignes que j’écrivais à 16 ans, minée par une scolarité pénible. Elève brillante, j’ai en effet subi la persécution de mes camarades, de la primaire à la fin du lycée.

S’il n’est pas dans mes habitudes de partager mes expériences personnelles, il s’agit ici d’évoquer quelques points qui ont trouvé un écho dans mes recherches en littérature et en histoire de l’art.

L’expérience de la souffrance à l’école est malheureusement trop commune de nos jours. Toutefois, ce ne sont pas les vexations qui sont les plus violentes, mais leur négation. Autrement dit quand les acteurs, mais aussi les témoins, refusent de reconnaître à autrui son droit à la souffrance.

Lire la suite

L’heur(e) des vacances

La Labyrinthèque prend des vacances en juillet !

Pendant ces quelques semaines sans nouveau billet, vous pourrez donc vous perdre à loisir dans les méandres des archives de la Labyrinthèque et croiser, au hasard :

Jean-François Rauzier, bibliothèque de Babel, 2013

Jean-François Rauzier, bibliothèque de Babel, 2013

Lire la suite

La Labyrinthèque fête ses 2 ans !

La Labyrinthèque a deux ans !!

Merci à tous ceux qui suivent ce blog ou qui, de passage, ont pioché ça et là dans les méandres de mes articles !

Claes Oldenburg, Floor Cake, 1962, New York, Museum of Modern Arts

Claes Oldenburg, Floor Cake, 1962, New York, Museum of Modern Arts

En cadeau pour vous chers lecteurs de tous horizons, je vous propose de suggérer les thèmes de votre choix pour les prochains articles !

Du moment que c’est culturel, je m’engage à écrire sur le sujet de votre choix, alors profitez !

N.B. L’auteur se dégage de toute responsabilité quant à la présence éventuelle de traces d’insolite et de décalé dans les articles sus-mentionnés.

Léonard Foujita, Anniversaire, 1958, Pola Museum of Art

Léonard Foujita, Anniversaire, 1958, Pola Museum of Art

Suivez La Labyrinthèque sur Twitter

La Labyrinthèque est désormais sur Twitter !

@Labyrinthek

Eh oui, il fallait bien démultiplier et entortiller un peu plus le fil d’Ariane de ce blog !

Désormais, retrouvez des inspirations, des coups de cœur, des bêtises, et des avants-goûts de futurs articles (ou de passés, nous ne sommes pas à un paradoxe temporel près) sur Twitter en suivant le compte @Labyrinthek.

Les curieux sauront trouver le chemin pour passer d’un labyrinthe à l’autre…

Sympathiques sites

Une sélection de sites internet intéressants pour qui cherche des pépites dans le monde de la culture :

  • Pour son nouveau mode de navigation à travers les œuvres (créer soi-même sa galerie selon un test de personnalité), la possibilité de télécharger les œuvres en haute définition et d’en faire des créations dérivées : le Rijksstudio, mis en place par le Rijksmuseum d’Amsterdam.

    Capture d'écran du site Rijksstudio

    Capture d’écran du site Rijksstudio

  • L’incontournable Web Gallery of Art : un très large panorama de l’art du 11ème au 19ème siècle avec des images en haute définition et de nombreux détails.
  • Metpublications : une vraie mine d’or pour qui souhaite faire des recherches ou simplement se documenter sur l’histoire de l’art, à condition d’être anglophone. Tous les titres publiés par le Metropolitan Museum de New York mais épuisés sont téléchargeables en ligne gratuitement en format pdf. Impressionnisme, art américain, japonisme, peintres renaissants et jusqu’au mobilier danois… de quoi se forger ce qu’on appelle « une culture générale ».

    Capture d'écran du site MetPublications

    Capture d’écran du site MetPublications

  • Le projet Gutenberg : éditions e-books gratuites d’ouvrages libres de droits ; romans, contes, essais… la plupart sont en anglais mais on trouve quelques titres en français.
  • BBC Your Paintings : encore un site anglais, mais fort bien documenté (notamment les vidéos « guided tours ») sur l’histoire de l’art. On peut y créer sa galerie d’œuvres d’art, s’informer sur un artiste, un courant pictural, les métiers de l’art…
  • Pour éclater de rire tout en s’étonnant, pour des détails croustillants sur la grande (et la petite) histoire : Raconte-moi l’histoire, un blog très savoureux, qui décline une Histoire « vulgarisée et souvent vulgaire »…inratable !

    Capture d'écran du site "Raconte-moi l'histoire"

    Capture d’écran du site « Raconte-moi l’histoire »

Dieu est-il une machine ?

Connaissez vous le site iGod ? Il s’agit d’un site de tchat à visée foncièrement humoristique qui vous propose de discuter en direct avec Dieu !

Si l’intelligence artificielle, limitée, vous amène bien vite à tourner en rond, le site vaut toutefois le détour si vous souhaitez vous payer une bonne tranche de rire, en entendant « Dieu » s’emberlificoter dans la trame du dialogue, et surtout vous révéler sa vraie nature et ses plans pour l’avenir : préparer l’invasion de la terre par ses petits copains les robots…

De quoi nous rappeler moult films et romans…

Le site pose toutefois une question intéressante : « Dieu » ne serait-il pas au fond un concept programmé selon des critères proprement humains ?