C’est lundi que lisez-vous #17

De retour pour le rendez-vous lecture organisé par le blog de Galleane !

En ce moment la table de chevet est bien garnie… si seulement ma cadence de lecture pouvait suivre le rythme. Hélas les soirées sont bien courtes. Nonobstant, voici un petit panel de mes lectures en cours.

Ambre de Kathleen Winsor, que j’ai entamé l’an dernier et que je n’arrive décidément pas à finir. Il faut dire que ce pavé narrant la vie d’une ambitieuse courtisane en Angleterre au 17ème siècle lasse par le côté méprisable de ses personnages. Si les caractères de l’époque sont très bien rendus et très vraisemblables, il n’empêche qu’il n’est pas agréable de suivre sur plus de 800 pages une héroïne sans compassion, intrigante (dans le mauvais sens du terme) et enamourée d’un mufle qui la déçoit systématiquement mais qu’elle persiste à  idolâtrer…

Couverture du Conclave des Ombres de Raymond E. Feist

Le conclave des ombres de Raymond E. Feist. Là encore un pavé, mais bien plus fluide et facile à lire. Dans un univers de fantasy, Feist nous raconte l’éducation d’un jeune homme, Serre du Faucon Argenté, dont le peuple a été massacré pour de sombres raisons. Je n’en suis qu’au début mais la narration est plaisante.

L’arbre Monde de Richard Powers. Une compilation de nouvelles centrées autour de personnages différents. Seul l’arbre est un personnage récurrent. L’arbre est présent, parfois directement, dans la vie quotidienne des êtres humains (ainsi une famille prend en photo pendant des générations son châtaigner), parfois plus discrètement, dans le paysage proche, parfois de façon symbolique (l’arbre dépérit ou au contraire prospère, tantôt indifférent aux hommes, tantôt comme un écho à leur propre drame). Ces nouvelles sont imprégnées de tristesse et de mélancolie aussi je les lis au compte-goutte afin de ne pas trop faire baisser mon thermomètre émotionnel.

Couverture de E429451

Au registre des lectures terminées récemment ; HHhH de Laurent Binet. Cet ouvrage n’est ni vraiment un roman, ni vraiment un livre d’histoire, ni vraiment un essai. Laurent Binet est fasciné par l‘opération Antrhopoïde, cette tentative d’assassinat d’Heydrich, artisan de la solution finale pendant la Seconde Guerre mondiale. Tout en rapportant les faits, Binet nous parle de sa pratique d’auteur ; la tentation de romancer, la prudence et la circonspection du chercheur qui combattent l’imaginaire et le sens de l’intrigue du romancier. Il évoque aussi ses sources d’inspiration, sa méthodologie de recherche, l’influence de son cercle amical/amoureux. Résultat : Laurent Binet sait nous transmettre sa fascination tout en nous apprenant mille choses. Je recommande à 100%.

Couverture de Saga tome 8

J’ai également terminé le tome 8 du comics Saga de Fiona Staples et Brian K. Vaughan. Une série de très haut niveau avec un scénario très développé, plein de péripéties, un univers riche de dizaines de créatures toutes plus étranges les unes que les autres, des personnages aux personnalités caractérisées, une écriture maîtrisée. Enfin les dessins aux couleurs très vives sont également réussis.

Prochaines lectures : Sous le ciel de Novgorod de Régine Deforges et Princesse maorie de Bernard Simonay.

Comme toujours, si quelqu’un a en sa possession un retourneur de temps, je suis preneuse !

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.