TAG « Les livres dont on parle peu »

Aujourd’hui je vous propose un tag repéré sur le blog Albédo : les livres dont on parle peu !

1) Citer un livre que vous adorez mais que peu de gens connaissent

Jules Chéret, affiche Les Mystères de Paris par Eugène Sue, 1885, Bibliothèque Nationale de France, Paris

Jules Chéret, affiche Les Mystères de Paris par Eugène Sue, 1885, Bibliothèque Nationale de France, Paris

Les mystères de Paris d’Eugène Sue. Un monument du roman feuilleton, avec des péripéties somptueusement orchestrées, des personnages très émouvants, une intrigue foisonnante qui nous emporte dans des ambiances variées du Paris du 19ème.

2) Citer un auteur qui mérite d’être découvert par un plus grand nombre de lecteurs

Je respecterai la parité et citerai Daphné Du Maurier et Amin Maalouf. Deux genres très différents : étude psychologique poussée, sens de l’ambigu et de l’intrigue chez Du Maurier ; poésie et peinture chatoyante de l’histoire du Moyen-Orient chez Maalouf. J’ai lu beaucoup de romans de ces deux auteurs, et tous oscillaient entre le bon et le très bon !

3) Citer un livre peu connu d’un auteur connu

Le roi Arthur et ses preux chevaliers de John Steinbeck. L’écriture est particulière, presque archaïsante, pour nous faire entrer au mieux au coeur du moyen-âge et des romans courtois. Un livre étonnant et qui change du style habituel de Steinbeck.

4) Citer une dystopie qui mérite plus d’attention

Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley : c’est un classique pour bien des lecteurs chevronnés, mais je pense qu’on devrait le mettre dans les mains de tous les lecteurs novices. Ou même 1984 de George Orwell. Beaucoup connaissent le titre mais ne l’ont en fait jamais lu. Dommage car après avoir lu ces deux romans, on est plus vigilant envers les menaces de contrôle de la pensée et des corps qui pullulent dans la société actuelle…

5) Citer une romance dont on ne parle pas assez à votre goût

L’amour au temps du choléra de Gabriel Garcia Marquez. C’est une histoire d’amour mature, montrant comment la passion de la jeunesse peut éloigner deux êtres, qui finissent par se retrouver dans leur vieillesse pour partager les silences, les absences, les temps passés l’un sans l’autre qui sont, au final, si pleins de l’autre.

6) Citer une série terminée qui est passée un peu inaperçue

En son temps, la série du Petit Lion de Georges Chaulet a connu un certain succès. Mais elle n’est plus tellement lue aujourd’hui. C’est pourtant une des rares séries de livres pour enfants qui fait à mon sens tout autant la joie des adultes. Les intrigues sont très imaginatives et intéressantes, et les personnages aussi drôles qu’adorables.

7) Citer un livre de fantasy qui devrait avoir plus de lecteurs

L’histoire sans fin de Michael Ende. Non seulement l’univers est variée et les rebondissements plaisants, mais le message du roman est fort. Pour Ende, les livres et les histoires (et plus sûrement le fait de les « vivre » d’y croire, même l’espace d’un instant) font exister d’autres mondes. Chacun est à même de forger sa propre histoire en explorant son imaginaire et en le développant via la lecture : c’est alors que naît pour chacun une histoire sans fin.

8) Citer un livre peu connu d’un auteur français

Couverture de l'Enchanteur de René Barjavel

L’enchanteur de René Barjavel. Il faut le lire ne serait-ce que pour la scène culte des boîtes de conserve que Merlin fait apparaître pour subvenir aux besoins d’une jeune femme. Une vision enjouée du mythe arthurien, mêlant fantasy et éléments modernes.

9) Citer un livre récent méconnu

Ne lisant que peu de livres récents, ça va être dur ! Je me souviens avoir lu le Déchronologue de Stéphane Beauverger grâce à un article sur un blog (comme quoi le livre n’est pas vraiment méconnu). C’était une lecture déconcertante mais malgré tout plaisante, que je recommande à qui veut s’aventurer en dehors des narrations linéaires !

10) Citer un livre oublié paru il y a longtemps

Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il est oublié mais il gagne à être lu : L’âne d’or d’Apulée (IIè siècle). Drôle, rafraichissant, avec la saveur incomparable des écrits de l’antiquité.

Publicités

9 réflexions au sujet de « TAG « Les livres dont on parle peu » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.