C’est lundi, que lisez-vous #14

De retour pour le rendez-vous littéraire du lundi organisé par le blog de Galleane !

Qu’ai-je lu la semaine passée ? (ou plutôt les semaines passées dans mon cas)

Une très belle découverte, déjà recommandée par de très nombreux critiques : Le bâtard de Kosigan de Fabien Cerutti.

L’auteur nous propose une fantasy historique : dans la France du 14ème siècle, l’équilibre des pouvoirs est incertain et la succession du duché de Champagne suscite de nombreuses intrigues de la part des français et des bourguignons. A cette réalité très documentée, l’auteur superpose un monde fantastique où elfes, demi-lions, nains, potions et magies se mêlent. Ce monde alternatif est fort bien construit et totalement crédible. Le récit est fait par le personnage principal, le bâtard de Kosigan. Une grande authenticité s’en dégage, grâce à la plume soignée de l’auteur, au vocabulaire recherché et contrasté, aux tons justes qu’il emploie.

C’est un plaisir de découvrir cet univers et j’ai hâte de passer au second tome !

J’ai également lu Chasse au loup d’Armand Cabasson. Une lecture décevante considérant les bonnes critiques que j’avais lues sur ce roman, ni vrai policier, ni véritable roman historique. L’histoire se résume aisément : pendant la période napoléonienne, l’officier Margont aide un jeune autrichien à retrouver la trace d’un tortionnaire sévissant sur de jeunes garçons.

Dans ce roman, on ne saura rien ou presque des motivations du meurtrier ou de la psyché des personnages principaux. Pas d’indices permettant de rendre « l’enquête » haletante, d’ailleurs les héros finissent par retrouver le coupable un peu au hasard. On ne pourra pas plus resituer les batailles napoléoniennes dans un contexte plus large ni comprendre leurs implications politiques. L’auteur les présente comme si l’on était déjà familier de l’histoire de l’Empire, ce qui peut rendre la compréhension fort difficile…

Que suis-je en train de lire cette semaine ?

L’Odyssée d‘Homère. Une valeur sûre, même si la poésie homérique est parfois répétitive, avec des phrases-types servant à introduire les prises de paroles des personnages. Toutefois, je trouve ce langage dépaysant avec son utilisation profuse des épithètes et ses nombreuses métaphores liées à la nature (« l’Aurore aux doigts de rose » par exemple). Cette lecture permet aussi de mieux connaître les traditions et rites des grecs anciens, tel l’accueil d’un hôte auquel on doit proposer nourriture et délassement avant de lui demander son nom (sinon c’est irrespectueux).

Que vais-je lire la semaine prochaine ?

Le tome 2 du Bâtard de Kosigan, et Gallica d’Henri Loevenbruck, un des romans qui m’attend parmi la multitude plus ou moins ordonnée de ma table de chevet…

6 réflexions au sujet de « C’est lundi, que lisez-vous #14 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.