La femme guerrière dans la fiction

En fantasy et science-fiction, la femme guerrière est moins évidente que son pendant masculin. Qu’en est-il de sa représentation ; fantasmes, stéréotypes ou modernité ? Je vous propose une petite sélection de différents profils de guerrières rencontrés pendant mes lectures.

Luis Royo, Nine tongues and a tear

Luis Royo, Nine tongues and a tear

Dans le premier roman du Cycle de Kane de Karl Edward Wagner (La Pierre de Sang), Térès, souveraine de Breimen, a des traits rudes (nez cassé, visage carré, corps musclé) mais cependant décrits comme “intéressants”. S’affirmant comme guerrière et cavalière, elle parle de façon vulgaire et choisit des amantes. Mais une fois qu’elle rencontre le héros, Kane, son caractère change légèrement ; plus aimable et féminine, elle finit sous le charme du héros et cherche auprès de lui un sentiment de protection.
Karl Edward Wagner joue donc du stéréotype dans les deux sens : caricature de la lesbienne “hommasse” ou de la femme douce et faible.
Malgré cela, Térès décide de mettre un terme à sa relation avec Kane car celui-ci est manipulé par la maléfique Pierre-de-Sang. En cela elle fait preuve de détermination et de force.

Chez Loïs Mc Master Bujold, dans Cordélia Vorkosigan et Barrayar, le personnage de Cordélia, capitaine de vaisseau spatial, a une vraie consistance. Volontaire, pleine d’empathie et de sens des responsabilités, elle se démarque des protagonistes masculins qui l’entourent : le sergent Bothari et ses accès de folie, le lieutenant Koudelka mutilé par la guerre, ou encore son amant Arral Vorkosigan, chef militaire puis représentant politique. Sans être une guerrière “de métier” Cordélia n’hésite pas à entreprendre des manoeuvres risquées, comme s’introduire dans le palais impérial usurpé par Vordarian. Toutefois, démettre le tyran n’est pas sa préoccupation principale, Cordélia cherchant alors à récupérer son bébé retenu en otage. L’instinct maternel est donc désigné comme ce qui motive Cordélia à agir. Cette pulsion primaire (animale en fait) rend Cordélia prête à tout risquer, et partant dangereuse.

Chez Joe Abercrombie, on rencontre aussi une femme guerrière dans la trilogie La première loi. Ferro, demi-démon au passé torturé, est une tueuse vicieuse. Dangereuse, elle se laisse mener par sa colère et ne sera jamais vraiment “apprivoisée” par les personnages masculins en sa compagnie : Logen avec qui elle a une relation, ou le mage Bayaz qui lui a promis vengeance contre ses oppresseurs. Ferro répond aussi à l’image du loup solitaire.

Dans Servir Froid le personnage principal est une jeune femme guerrière en quête de vengeance. Impitoyable, elle domine les personnages qui se joignent à sa quête par sa froideur, sa détermination obsessionnelle. Ici, la femme guerrière se sert aussi de son charisme et de ses méninges pour amener les autres à se battre pour elle. C’est la figure-type de la castratrice. Castration d’ailleurs symbolisée dans le roman par la mésaventure de son amant Shivers, qui se fait énucléer en la protégeant, et qui ne cessera ensuite de le lui reprocher.

Gerald Brom, Coil, 1994

Gerald Brom, Coil, 1994

Il faut aussi évoquer Brienne de Torth, personnage du Trône de fer de George R.R. Martin. Sa carrure athlétique et ses manières rudes en font une antithèse de la féminité. Pourtant, malgré la force de caractère du personnage, son sens et de la justice et du devoir, une certaine fragilité l’habite : moqueries reçues dans son enfance et amour impossible en sont l’illustration.

Il est assez rare de trouver des romans où une femme guerrière est l’héroïne principale. En fiction historique, on peut citer la saga d’Ayla de Jean M Auel. Durant la préhistoire, cette jeune fille recueillie au sein d’un clan développe en secret des aptitudes pour la chasse, qui seront révélées lorsqu’elle sauvera l’un des enfants du clan d’un animal sauvage. Le roman insiste sur la différence entre Ayla et les femmes du clan, et sur l’incompréhension des hommes. En effet sphères masculines et féminines sont bien différenciées avec leurs tâches respectives. Ayla, par ses actions, brise un tabou. L’auteur décrit avec justesse les implications sociétales de ce changement.
Au final, ce roman nous fait réfléchir sur l’évolution plus que relative des mentalités et des comportements sexués depuis ces temps-là !

Pour résumer, nous allons donc du charisme castrateur à la fragilité émotionnelle, du garçon manqué à la séductrice de métier en passant par la mère aux abois. Si ces structures archétypales sont assez négativement connotées, il faut reconnaître que la construction des personnages, dans certains de ces romans, ménage tout de même d’harmonieuses nuances.

Luis Royo

Illustration Luis Royo

Le sujet pourrait tout aussi bien porter sur les oeuvres d’illustration en fantasy et SF. Je vous laisse en juger avec ces quelques oeuvres des artistes Luis Royo et Brom (deux visions de la sensualité et de la force bien différentes !)

Pour découvrir d’autres héroïnes dans la littérature SFF, je vous recommande cet article sur le blog Albédo.

Et vous, connaissez-vous d’autres figures de la femme guerrière en littérature ? Que pensez-vous de ses représentations ?

8 réflexions au sujet de « La femme guerrière dans la fiction »

  1. Un excellent article, très instructif et qui donne des belles idées de lectures ! 😉 Je l’ai cité dans mon Sunday’s Books (and others) #30 paru sur mon blog cette après-midi, n’hésite pas à venir voir ^^ A bientôt !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.